Solveig Mineo 🎙 Affaire Mila : quel est le projet ?

Affaire Mila : quel est le projet ?

Nous assistons depuis des mois à une récupération politique obscène par les centristes en quête de jeunes martyrs pour combler le vide de leur absence de projet politique et faire oublier leur responsabilité écrasante dans l’islamisation de la France.

A travers le sacrifice de Mila, nous contemplons, atterrés, le baroud d’honneur par procuration de bourgeois pseudo laïcs, mi dépressifs, mi narcissiques, qui veulent se convaincre et convaincre le public qu’ils seraient le dernier rempart de la laïcité, alors qu’ils en sont les croque-morts, tout préoccupés qu’ils sont à s’assurer que la jeunesse qui subit durement l’islamisation ne puisse pas émettre le moindre mot de remise en question des politiques qui ont organisé cette islamisation, et soit condamnée soit à se taire, soit à réciter leur catéchisme vivrensembliste.

Écouter le podcast :

Télécharger | Soutenir

  1. Bravo pour cette émission fondamentale pour comprendre les enjeux de l'affaire... et de sa récupération centriste. À chaque fois, n'oublions pas de bien partager sur les réseaux et de faire en décalé un partage de lien natif. Faire du bouche à oreille aussi ! Envoyer à ses proches. Je fais ça à chaque fois, tout le monde me comprends depuis que je diffuse du Solveig Mineo de partout :grinning_face_with_smiling_eyes:

  2. Merci et bravo pour cet audio !

    Quand j’ai vu certains noms parmi la liste des participants au livre #JeSuisMila #JeSuisCharlie #NousSommesLaRépublique, j’en ai eu un haut-le-cœur. Des centristes qui ont passé leur temps à faire taire toute critique de l’immigration et qui, dorénavant, déplorent partout où ils le peuvent, le fondamentaliste qui en résulte. Ils ont pignon sur rue dans les médias où ils en appellent à un “sursaut républicain” (sous-entendu : l'évangélisation des allochtones aux valeurs laïques), quand d’autres veulent carrément d’un “Islam des Lumières”, en pensant que ça marchera, tôt ou tard. Ils ont été si promptes à traiter de fascistes et de nazis le moindre individu exprimant des doutes sur les bienfaits de leur idéologie mélangiste ; ils sont de nouveau les plus promptes à courir les plateaux télés pour stériliser le débat en nous pontifiant de leur assimilationnisme. Je suis écoeurée de voir que Mila leur sert de bouclier, que sa parole tient à leur bon vouloir et qu’elle leur assure une caution morale. Elle mérite mieux que ça ! Malgré tout, je ne peux m'empêcher de penser que chaque soutien compte, y compris les plus médiatiques. Ils lui doivent bien ça. Mais certains ne sont que des opportunistes et broient ses rêves et ses aspirations. Je lui souhaite de retrouver la joie de vivre, ainsi que sa liberté, que tous ces centristes ont mis en œuvre pendant des décennies pour qu’elle le lui soit volée.

  3. Franchement, j'en ai marre des centristes qui se servent de Mila pour attaquer le féminisme alors même que c'est une féministe qui l'a fait connaître ! C'est une honte.

  4. Ha oui ! On ne parle d'ailleurs pas assez de ces centristes qui font, de concert avec les conservateurs, semblant d'ignorer l'initiative de Solveig Mineo, par haine larvée du féminisme ou par trouille de lui être associée.

  5. Pareil deg de voir la clique centriste reprendre l'affaire et se faire un nom dessus, de voir également les féministes lambda qui se battent pour faire reconnaitre le mansplaining, la mentrification ( effacement des femmes dans l'histoire ) participer à ce phénomène parce que ce n'était pas une féministe de leur bord. Genre on a pas dépassé ça.

    Pareil quand le mascu rochedy s'est dit hey une féministe dénonce ma misogynie et s'est permis des insultes homophobes et sexistes, le silence des fem de gauches et leur absence de solidarité parce qu'elles craignent d'être cancel alors qu'on peut tout à fait montrer son soutien face à une agression sans mettre en péril son intégrité idéologique, en dit long sur les habitudes qu'elles ont de vivre entourées de mecs gauchistes prêt à les bannir et les jeter en pâture à la moindre liberté et véritable sororité universelle qu'elles pourraient s'offrir.

  6. Oui, les féministes de gauche sont les servantes des hommes de gauche. Qu'elles commencent à se libérer de leurs propriétaires politiques avant de parler de libérer les femmes. Le témoignage de Marguerite Stern sur son calvaire parmi les hommes gauchistes est peut-être un des premiers pas vers un #metoo de femmes de gauche s'insurgeant contre leurs propriétaires. Bien sûr, ce n'est pas gagné vu qu'elles se rassurent avec des "men are trash" et en imaginant, évidemment, que partout ailleurs c'est pire, meilleur argument brandi par les mêmes hommes qui les tabassent, les violent et les possèdent idéologiquement.

  7. Ce qui est intéressant de noter, c'est que souvent les hommes gauchistes sont accusés de l'être par soumission, pour plaire aux femmes qui seraient toutes gauchistes. Comme s'ils n'avaient pas le choix et étaient les seuls victimes.
    Comme si les hommes conservateurs l'étaient par soumission, alors que dans l'asile d'extrême droite le moindre signe de modernité est lapidé sur place.

    Dans les deux cas il y a une telle pression exercée par le groupe, doublée d'un tel dogmatisme fanatique, que toute tentative de réflexion ou de critique est mis au ban immédiatement.

    Au final, c'est exactement comme la femme arabe qui ne va pas dénoncer le viol fait par son cousin pour ne pas se faire renier par sa famille.

  8. C'est en effet ce que disent les fascistes lâches sous pseudo, pour justifier qu'IRL ils sont tous gauchistes. En effet, ce sont les hommes qui lapident tout ce qui n'est pas politiquement correct. Les femmes ne harcèlent pas, ne menacent pas, ne déclenchent pas des campagnes d'insultes et de diffamations... et les seules femmes embarqués dans ce genre d'entreprise le sont par phénomène de groupe et par soumission personnelle. Ce sont les hommes qui transforment chaque petit écart idéologique en un risque de mort sociale. Les femmes ne vouent pas leur vie entière à organiser la mort sociale des hérétiques. Ce sont systématiquement des hommes dans mon expérience. Toujours des hommes. Les rares harceleuses, à chaque fois qu'on gratte, sont des trans, des faux comptes de femmes ou des femmes elles-mêmes victimes de phénomènes de groupe. Il n'y a que des hommes qui font chier en matière de harcèlement, et il n'y a que des hommes qui tuent par jalousie ou pour une divergence politique. Hommes de gauche et hommes conservateurs sont main dans la main pour faire passer les féministes de gauche pour des folles alors qu'elles ne sont que les exécutantes d'une gauche dominée par les hommes, dans le déni de leur propre soumission ou pensant que la soumission est pire ailleurs.

    Et bien plus courageuses, comme quand Marguerite Stern fait des collages de caricatures anti-islam sans aucune protection, en protestation contre la mort de Samuel Patty. Pendant ce temps, les hommes de gauche se réservent la possibilité de changer de bord ou de se convertir à l'islam. Ce sont des merdes incroyables.

Poursuivre sur forum.albanova.org

5 voir plus réponses