Articles

Interdire la PMA pour toutes, dernière croisade absurde de la droite Pampers

Manifestations contre la PMA pour toutes : les catholiques montrent une fois de plus leur extraordinaire capacité de mobilisation … pour des causes sans importance et perdues d’avance. L’histoire retiendra qu’au lendemain du millième attentat islamique en France, au moment crucial où le remplacement ethnique est assez massif pour être vu de tous mais encore réversible pour peu qu’une volonté politique émerge, la bourgeoisie française catholique a mis toute son énergie, tous ses moyens financiers, humains et logistiques, toute sa puissance médiatique, tout son personnel politique pour tenter d’empêcher les femmes françaises célibataires de faire un bébé par insémination. Quand on se fait égorger au cris d’ “Allah Akbar”, la seule riposte de ces pauvres cons est de couiner “Un papa, une maman”. Papa-maman, arheu-arheu, gouzi-gouzi, pipi-caca-dans-le-po-pot. C’est la droite Pampers, comme l’appelle une amie chère : une droite sans aucune vision d’avenir ni projet, une droite qui n’est même pas une force politique ni même un groupe politique, mais une sorte de race sociale résiduelle, celle de bourgeois catholiques aigres et déculturés, si haïs et déconnectés de la population, qu’ils en sont réduits à ne plus pouvoir exister que grotesquement infantiles, grimés en gros bébés baveux.

 

Si la situation n’était pas aussi grave, je me contenterais de rire en voyant les inquisiteurs d’antan se comporter désormais en bébés incontinents. Mais il est difficile rire quand on voit la quantité de moyens gaspillés pour une cause ridicule dont tout le monde se fout. Ces 7 dernières années, des millions d’euros ont été jetés à la poubelle par la droite française pour soutenir des causes à la con. Opposition à l’IVG, au mariage gay, à la PMA et à la GPA : débauche de moyens humains et financiers pour aucun résultat.

21 associations catholiques défilent aujourd’hui contre la PMA. Ils sont 600 000 à Paris à défiler avec leurs petits drapeaux imprimés spécialement pour l’occasion, ils ont acheté un drone pour filmer leur manif, affretent des cars, dépensent depuis des années un fric monstre en com. Où est cet argent et où sont ces gens quand notre peuple se fait égorger par des allah akbar ? L’inaction n’est pas pardonnable venant de ceux qui ont les moyens d’agir.

A la limite, s’ils étaient juste des huluberlus gaspillant leur argent braillant dans leur coin, je n’en parlerais même pas. Mais ils se présentent en champions de la droite, en croisés incoutournables pour reconquérir l’Europe envahie : le fameux “chassez le christianisme, et vous aurez l’islam” (citation fausse qu’ils attribuent à Chateaubriand mais que celui-ci n’a jamais ni prononcée ni écrite). Les catholiques représentent 2% de la population française mais la totalité des médias de droite sont entre leurs mains. Ce n’est pas leur argent qu’ils dépensent dans ces combats à la con : c’est l’argent de tous les donateurs qu’ils hameçonnent en agitant une vague “défense de l’identité européenne”, c’est l’argent des contribuables français qui financent leurs associations via les crédits d’impôts et qui part en subventions à la “presse de droite” au nom de la pluralité politique de la presse.

C’est aussi des moyens humains que les catholiques siphonnent. Combien de militants anti-remplacement, pleins d’ardeur, se retrouvent à faire l’homme sandwich anti-PMA pour les catholiques, parce qu’ils ont rejoint des organisations militantes censées être de droite et anti-remplacement, qui ont fini par les persuader que c’est en manifestant contre les lesbiennes et les mères célibataires que l’Occident “retrouvera ses racines” et que par magie l’islam reculera ainsi de nos territoires. Ils se retrouvent ainsi porte-drapeaux d’une Eglise qui en réalité milite à tous les niveaux pour faire venir toujours plus de migrants, leur donner toujourrs plus d’argent, d’aide et de logements. Quand on fait la liste des associations européennes dédiées aux migrants, le plus dur est d’en trouver une qui ne soit pas chrétienne. Le clergé milite à tous les niveaux pour les migrants, du simple curé au pape, en passant par les évêques et cardinaux.

Autre conséquence grave du parasitisme de la droite par les bourgeois catholiques : le peuple assimile la droite à leurs tronches de consanguins. Les seules fois où une parole médiatique un tant soit peu anti-immigration est portée dans les médias français, c’est via les médias de la droite catho, qui prennent soin de ne mettre en avant que des procatholiques, de boycotter, piller, assécher, dénigrer, toute inititative de droite qui ne soit cathoservile. Ainsi, des millions de gens qui n’en peuvent plus de l’immigration n’ont personne pour les représenter. Ils se disent que les seules options disponibles sont : soit ne rien changer, soit rejoindre des tarés consanguins fouilleurs de slips obésédés par les lesbiennes qui font de temps en temps des phrases creuses bizarrement grandiloquentes sur l’immigration.

Jusqu’où ira le surinvestissement catholique dans des causes de merde ? Où s’arrêtera le détournement de fonds de la droite par le lobby catholique ? La PMA pour toutes va passer, le nuage de sauterelles prédit par les chrétiens ne viendra pas, la vie suivra son cours sans que personne ne soit lésé, et il leur faudra alors se trouver une nouvelle occupation débile. Aux Etats-Unis, où la PMA est légale depuis longtemps, les catholiques n’ont rien de mieux à faire qu’injecter des millions d’euros pour faire du lobbying visant à empêcher les victimes de pédophiles de porter plainte. Même dans leur domaine politique de prédilection, la famille, leur crédibilité est en dessous de zéro. La droite catholique n’est même pas mieux que rien, elle est pire que rien.

Au fond, peu importe que vous soyez pour ou contre la PMA, ou bien pour la PMA mais contre son remboursement, ou pour la PMA pour les célibataires mais pas pour les lesbiennes, ou l’inverse, ou seulement en lune ascendante. La seule question qui importe est : que gagne la droite à injecter tant de ressources sur la PMA ? Et la réponse est simple : elle ne gagne rien et perd beaucoup. Le combat anti-PMA est du pur militantisme à perte pour le compte des catholiques qui n’acceptent pas que le peuple ne veut plus d’eux.